Frédéric Iriarte artiste plasticien contemporain

Edition d´Art Irréaliste – Design – Music – Film – Livre d´Art


Poster un commentaire

Interview Christian Bodros et Frédéric Iriarte sur la ´Pataphysique

Documentaire – Rencontre entre Christian Bodros né en 1933
Architecte et introducteur de la pataphysique (Science des solutions imaginaires) en scandinavie et
Frédéric Iriarte artiste plasticien .« Irréaliste Éclectique »

« Société de recherches savantes et inutiles »

La ‘Pataphysique apparaît dans Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien, livre écrit par Alfred Jarry en 1897-1898. Elle est alors définie comme « science des solutions imaginaires qui accorde symboliquement aux linéaments les propriétés des objets décrits par leur virtualité »

1. Ces solutions imaginaires n’ont pas la généralité des théories scientifiques.

Le pataphysicien, plus modeste et plus prudent, se contente donc de « solutions particulières ». D’autre part, dans ses observations, il s’intéresse aux exceptions, puisque c’est l’anomalie qui fait avancer les idées, selon Boris Vian, qui définit l’attitude pataphysicienne en ces termes : « Je m’applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas ». Science des solutions imaginaires, science des solutions particulières, science des exceptions, autant de façons de caractériser la ’Pataphysique. Ce qu’on résume souvent en disant que « la ’Pataphysique est la Science ».

Ce qui m´a insité à rencontrer Christian Bodros, c´est suite aux recommandations de Timo Pekkanen secrétaire depuis de longues années à l´organisation scandinave de la « Société de recherches savantes et inutiles ».

Cette rencontre « cosmique » au delà du temps et des espaces nous a vite prouvée qu´elle n´était pas une rencontre  accidentelle, une Sérendipité (découverte accidentelle) mais plutôt une attirance, attraction, coîncidence transandentale bien voulue et justement appropriée.

Nous nous sommes appercue que nous avions plusieurs amis en commun entre autres Illmar Laaban (poête Estonien connue pour ces palindromes et essaies sur plusieurs artistes scandinaves dont dans un de mes livres publiés « Irréalisation » ainsi que Ursulla Vian femme de Boris Vian (en mémoire de nos mutiples conversations), Harvey Cropper (documentaire d´un ami peintre américain antérieurement réalisée), Pehr Sällström (philosophe et professeur de physique à l´université de Stockholm)  et d´autres personnalités du monde de l´art ou « d´un autre monde ».
La notion d´ »Irréalisme » était preliminairement sitée par Illmar Laaban et qui à mes yeux est un dérivé du surréalisem et dadaisme historiquements connus et reconnus et chère à mes interlocuteurs.

Christian Bodros architecte émérite, entre autres, à la faculté d´architecture de Stockholm et représentant, introducteur et initiateur de la ´Pataphysique en scandinavie à qui j´ai présenté mon projet pour le concourt international du Musée de Guggenheim à Helsinki mais aussi pour participer à mon prochain ouvrage retrospectif « Frédéric Iriarte artiste plasticien contemporain Irréaliste Éclectique » sur 35 années d´activités créatrices mais aussi pour m´aider à développer et mieux définir le concept de l´Irréalisme.

Des connections, des liens et des interactions entre mon travail de plasticien aux divers espressions et techniques face à l´imaginaire, la réalité et l´histoire.

Un moment vif d´émotion, de communication mais surtout de compréhension réciproque a donné lieu à ce documentaire subtil et critique sur notre société, voir rebel ou même peut-être absurde mais sans prétention.

Une page d´histoire d´une rencontre amicale documentée tout simplement.

Un merci plus particulier à
Timo Pekkanen et Pekka Särkiniemide la librairie Rönnells Antikvariat

EL PATI (école Lavoisier) Perpignan, France

Œuvres par ordre d´apparition
Max Ernst, Harvey Tristan Cropper, Frédéric Iriarte

Music by PHRASEJAZZ
Avalable on SPOTIFY, BandCamp & SoundCloud
https://open.spotify.com/track/24Ur7IgueEGDqPEYNKa525
https://www.phrasejazz.bancamp.com
https://soundcloud.com/phrasejazz

Film produced by Irrealist ART FILM & MUSIC – Editions
http://www.iriarte.info/Irrealiste-Forlaget/EN

ISMN 979-0-706907-00-0
Bibliotèque Royale de Stockholm (Kungliga Biblioteket)

_________________________________________________________________________________

Copyright Editions d´Art Irréaliste – Frédéric Iriarte – Musique, Film Art Édition © BUS – Copyswede- STIM – ADAGP *N.B : Photos, textes et propositions ne peuvent pas être utilisés, copiés, reproduits ou distribués sans l’autorisation écrite des auteurs ! frederic@iriarte.info ou irrealiste.forlaget@iriarte.info


Poster un commentaire

Magazine L´Art Dans L´Air – Frédéric Iriarte, Un Catalan qui « design » pour les nordiques. (page 60-65)

Frédéric Iriarte, Un Catalan qui « design » pour les nordiques. (page 60-65)
Article publié dans le Magazine L´Art dans l´air N° 14 (mai-juin 2015)

1er Magazine de l´art & des artistes en Languedoc-Roussillon

Anne Devailly
Correspondante au journal Le Monde
et rédactrice en chef du Magazine L´art dans l´air

Art dans L’AiR est un magazine régional qui présente l’actualité des artistes et des acteurs des arts plastiques en Languedoc Roussillon.

Notre région est riche de talents : c’est ce qui a impulsé ce lancement !
Les « Arts plastiques » : la peinture, le dessin, le graphisme, la sculpture, le design, l’architecture, le street art, etc.
Un magazine d’Arts Visuels qui est à la fois (challenge !) imprimé ET numérique : l’un n’allant plus sans l’autre !

Le site web pour accéder rapidement à un agenda des manifestations mis à jour (très) régulièrement, la e-boutique pour s’abonner et acheter des exemplaires en ligne, les réseaux sociaux pour échanger avec la tribu, et le magazine papier pour en garder le meilleur : la représentation des oeuvres de nos talentueux artistes !

Bildresultat för L'art dans l'air Languedoc Roussillon

 

 

_____________________________________________________________

Copyright Editions d´Art Irréaliste – Frédéric Iriarte – Musique, Film  Art Édition ©1990-2015 BUS – Copyswede- STIM – ADAGP *N.B : Photos, textes et propositions ne peuvent pas être utilisés, copiés, reproduits ou distribués sans l’autorisation écrite des auteurs !  frederic@iriarte.info ou irrealiste.forlaget@iriarte.info


Poster un commentaire

Œuvres de Frédéric Iriarte – Galerie ART & FORM – Annelie Johnson – Östermalm – Kommendörsgatan 11 – STOCKHOLM

Si vous voulez voir de plus près quelques œuvres récemment acquisent, par ma fidèle Galeriste/Art Dealer Annelie Jonhson, n´hésitez pas à visiter sa galerie dans le quartier de Östermalm à Stockholm, à proximité de la chancellerie de l´ambassade de France et de l´Institut Français.

Mes travaux (peintures, sculptures, graphiques et livres) seront présentés en exclusivité pendant les mois d´avril et de mai.

La galerie Art & Form avec qui je travaille depuis 1988 (27 ans) a toujours été attentive, engagée et soutenu nombre de mes projets.  Elle possède ou a eu par devers des œuvres majeurs représentatives d´une longue carrière de créativité.

Frederic-Iriarte-Gallery-Art_&_Form-2015-5-72dpi

Galerie Art & Form – Stockholm

Frederic-Iriarte-Gallery-Art_&_Form-2015-7-72dpi

Galerie Art & Form – Stockholm

Frederic-Iriarte-Gallery-Art_&_Form-2015-2-72dpi

Galerie Art & Form – Stockholm

 

 

Kommendörsgatan 11 - STOCKHOLM - Suède

Galerie Art & Form – Stockholm

 

Kommendörsgatan 11 - STOCKHOLM - Suède

Galerie Art & Form – Stockholm

Kommendörsgatan 11 - STOCKHOLM - Suède

Annelie Johnson – Galerie Art & Form

Art & Form Galerie et Art Dealer 

[http://kartor.eniro.se/m/xRME9]

Kommendörsgatan 11 
114 48 Stockholm
(hörnet Grev Turegatan)
Téléphone: int. + 46 (0)8-66 77 100
Heures d´ouverture
Du lundi au jeudi de 12.00 à 18.00
Vendredi de 12.00 à 16.00
Samedi de 13.00 à 16.00

_____________________________________________________________

Copyright Editions d´Art Irréaliste – Frédéric Iriarte – Musique, Film  Art Édition ©1990-2015 BUS – Copyswede- STIM – ADAGP *N.B : Photos, textes et propositions ne peuvent pas être utilisés, copiés, reproduits ou distribués sans l’autorisation écrite des auteurs !  frederic@iriarte.info ou irrealiste.forlaget@iriarte.info


Poster un commentaire

L’artiste et le caravansérail

L’artiste et le caravansérail
Par Jean-Paul Pouron (journaliste)

L’art s’est-il fait la place qui devrait logiquement lui revenir en Suède ? Rien de moins sûr. S’il est positivement valorisé dans les arts mécaniques et appliqués, il est à la traîne dans les arts plastiques. Les quat’zarts n’ont jamais réellement réussi à s’imposer comme vecteur de création à part entière.

L’art pour l’art n’est pas en cour. Pourquoi ? Les raisons en sont probablement multiples et fondées dès lors qu’on accole la notion de pragmatisme à l’identité suédoise. Les Suédois sont pragmatiques et cette philosophie leur va comme un gant, la valeur pratique des objets ou des phénomènes l’emportant largement sur l’aspect purement esthétique des choses.

Ainsi, peintres, sculpteurs et autres graveurs éprouvent nettement plus de difficulté à soumettre leurs visions dans cette société que les architectes, concepteurs ou ingénieurs. Généralisation sans doute abusive décréteront certains. Soit. Qu’on nous prouve le contraire !

Il faut quand même savoir que la part de la culture dans le budget de l’État suédois s’élève à 0,80 % de celui-ci et que depuis plus d’une décennie il est en constante augmentation.
La coalition de droite ayant nettement plus contribué à cette avancée que les sociaux-démocrates. C’est certes moins que ce que la France y consacre, mais plus que ce que la Norvège y réserve. Les domaines d’investissements n’y sont pas les mêmes. La priorité des priorités revenant à la création artistique infantile suivie des productions d’amateurs, au sens propre du terme, qui y sont fortement encouragées par souci d’égalitarisme ; les autres catégories d’« artistes » se partageant les restes.

Il est vrai que les exceptions sont souvent là pour confirmer la règle. Mettons-en une en exergue. La bonne ville de Trollhättan (agglomération industrielle et industrieuse à l’ouest du royaume dirigée par les sociaux-démocrates depuis des temps immémoriaux) a décroché le prix de la commune culturelle 2014. Preuve, s’il en était que la culture est au centre des préoccupations de certaines communautés (Trollhättan est devenue il y a déjà quelques années la Cinecittà nordique. Une cité du cinéma qui a relégué les studios de Solna dans une proche banlieue au nord de Stockholm, aux oubliettes).

Et parmi les différents critères qui ont contribué à l’attribution du prix figuraient une peinture, Caravanic, du plasticien Frédéric Iriate, qui n’est ni social-démocrate, ni industrieux, philosophe à ses heures, touche-à-tout insatiable, artiste-artisan, façonnier des beaux-arts, bref, un de ces oubliés des « largesses » de la corne d’abondance culturelle de l’État providence.

Et que nous montre cette peinture retenue par les administrés politiquement corrects de la commune de Trollhättan ? Qu’elle est tout d’abord dans l’air du temps. En effet, la Suède traverse actuellement une crise identitaire, l’immigration que les sociaux-démocrates avaient pendant des années jugulée les rattrape à l’instar de ce que connaissent de nombreux pays européens. Immigration incontrôlée de Tziganes s’entend…

La toile primée représente donc une caravane, une allégorie qui veut évoquer la situation économico-industrielle de Trollhättan qui subit de plein fouet les revers de la crise financière et économique mondiale avec notamment la fermeture d’usines de production de véhicules. On y voit un mécano couché sous une roulotte à la recherche d’un moteur (une caravane n’étant pas un mobil-home, il n’est pas prêt d’en dénicher un !) et quelques nomades (appelons-les comme cela) acteurs-moteur de la scène. Un capharnaüm de métaphores des gens du voyage dont la précarité n’est plus à démontrer. Les politiques aboient, la caravane passe… imperturbable.

Le plasticien, totalement dans son rôle de guetteur des tendances sociétales, a ainsi « secoué » les politiques qui ont vu dans son œuvre le signal fort d’un dysfonctionnement des us dans le domaine de l’immigration.
La mixité sociale, Trollhättan connaît, elle qui a accueilli des générations de cols bleus qui ont fait tourner les Volvo Aero, usines de pâtes et autres industrie textile de la région. N’empêche, le climat politique n’a plus rien à voir avec celui des années fastes de la social-démocratie dominante de l’après-guerre où, soit dit en passant, la culture n’était pas au centre de leur préoccupation.
La perméabilité des classes a bouleversé la configuration politique de ces anciens fiefs « ouvriers » devenus bon an mal an plus centres-droits, plus libéraux, défendant leurs maigres biens âprement acquis. L’arrivée de classes sociales encore plus démunies bénéficiant de la générosité de l’État-providence passe mal. D’où l’émergence d’une droite extrême que les sociaux-démocrates avaient jusqu’à présent réussi à gommer du paysage politique du royaume. Caravanic est à ce titre un puissant symbole du réveil citoyen, un marqueur politique.

Qu’augure donc ce choix de la commune de Trollhättan pour l’avenir de la culture dans le Nord ? Un espoir indéniable de voir s’inscrire durablement la culture en tant que telle. Trollywood n’en est-il pas la meilleure preuve ?

Certes, toutes les communes ne peuvent prétendre à ce type d’implantation, mais chacune à sa manière peut, si elles s’en donnent les moyens, faire en sorte que les aspects intellectuels contribuent à l’épanouissement de la civilisation.

Politique et culture semblent donc faire bon ménage dans cette partie ouest très localisée du royaume et que ce concept gagnant-gagnant s’étende à tout le royaume n’est évidemment que hautement souhaitable.

Caravanic-Huile sur toile -120 x 100 cm Frédéric Iriarte

Échographie « Caravanic » huile sur toile, 120 x 100 cm par Frédéric Iriarte.

_______________________________________________________________________________________________________________

Copyright Editions d´Art Irréaliste – Frédéric Iriarte – Musique, Film  Art Édition ©1990-2014 BUS – Copyswede- STIM – ADAGP *N.B : Photos, textes et propositions ne peuvent pas être utilisés, copiés, reproduits ou distribués sans l’autorisation écrite des auteurs !  frederic@iriarte.info ou irrealiste.forlaget@iriarte.info


Poster un commentaire

Trollhättan ville culturelle 2014 de Suède, Prix une oeuvre de Frédéric Iriarte

Trollhättan ville culturelle 2014 de Suède
Prix octroyé:  une oeuvre réalisée par Frédéric Iriarte artiste plasticien « CARAVANIC » (Husvagnmekanik) huile sur toile (olja på duk) 120 x 100 cm
Pris för årets kulturkommun 2014.
Priset till Trollhättan bestod av ett konstverk, « Caravanic » av konstnären Frédéric Iriarte.

Trollhättan är årets kulturkommun  

Framför delegationen priset ett konstverk « Caravanic » av Frédéric Iriarte.
Ove Jansson, Vision, Christer Olsson, kulturchef, Carina Lorentzon, ordförande Kulturnämnden, Åsa Lund Dahlqvist, ordförande Vision… Trollhättan, Benny Wising, förvaltningschef, Ewa Henriksson, Vision. Foto: Karin Andersson
Motivering: Trollhättan är årets kulturkommun
Vision har utsett Trollhättan till Årets kulturkommun 2014. Juryn lyfter bland annat fram att Trollhättan trots kärv ekonomi satsat på kultur som strategi för utveckling.
För 25:e gången utser Vision Årets kulturkommun, ett pris som går till en kommun som arbetar lyhört och obyråkratiskt med att släppa fram de kulturella krafterna.
Prismotiveringen är bland annat att Trollhättan ”satsar på kultur som strategi för förnyelse och utveckling trots en kärv ekonomi och hög arbetslöshet”. Bland de senare årens satsningar märks särskilt N3, en mötesplats för ungt skapande som i fem våningar rymmer flera scener, studior, övningsrum, replokaler, och dans-, drama- och bildsalar. I motiveringen omnämns också Kronans kulturhus, en satsning i kommunens miljonprogramsområden, samt föreningslivet och Vittene kulturled.
Föutom Trollhättan prisas även Tjörn, som utses till 2014 års Uppstickarkommun. Juryn konstaterar att västkustkommunen med cirka 15 000 invånare bedriver en målmedveten satsning på kultur för alla. På Tjörn ligger bland annat Akvarellmuseet, och kommunen anordnar också varje år en mängd festivaler, marknader och utställningar.
Prisutdelningen skedde i Olofströms kommun, som fick utmärkelsen förra år
Mårten Kierkegaard
Source:
Photo : Trollhättan är årets kulturkommunFramför delegationen priset ett konstverk
« CARAVANIC » (Husvagnmekanik) huile sur toile (olja på duk) 120 x 100 cm Priset till Trollhättan bestod av ett konstverk, « Caravanic » av konstnären Frédéric Iriarte. Prix pour la ville culturelle 2014 de Suède. Pris för årets kulturkommun 2014.
Photo : "CARAVANIC" (Husvagnmekanik) huile sur toile (olja på duk) 120 x 100 cmPriset till Trollhättan bestod av ett konstverk, "Caravanic" av konstnären Frédéric Iriarte. Prix pour la ville culturelle 2014 de Suède. Pris för årets kulturkommun 2014.
« CARAVANIC » (Husvagnmekanik) huile sur toile (olja på duk) 120 x100 cm, Frédéric Iriarte
_______________________________________________________________________________________________________________
Copyright Edition d´Art Irréaliste – Frédéric Iriarte – Musique, Film  Art Edition ©1990-2013 BUS – Copyswede- STIM *N.B : Photos, textes et propositions ne peuvent pas être utilisés, copiés, reproduits ou distribués sans l’autorisation écrite des auteurs !  frederic@iriarte.info ou irrealiste.forlaget@iriarte.info


Poster un commentaire

ART

Peintures – Sculptures – Graphiques – Techniques Mixtes –  Photos

_______________________________________________________________________________________________________________
Copyright Edition d´Art Irréaliste – Frédéric Iriarte – Musique, Film  Art Edition ©1990-2012 BUS – Copyswede- *N.B : Photos, textes et propositions ne peuvent pas être utilisés, copiés, reproduits ou distribués sans l’autorisation écrite des auteurs !  frederic@iriarte.info ou irrealiste.forlaget@iriarte.info